Association Artok

Historique

Naissance d'un projet

  • 1989

Des femmes de Tokombéré se réunissent dans les villages autour de soeur Perpétue et soeur Monique François pour apprendre à tricoter. Elles réalisent des châles qu'elles vendront par la suite. Ces premiers revenus leur permettront de satisfaire quelques besoins personnels.

C'est ainsi que se crée la case de l'artisanat où l'on peut trouver des objets utiles à la vie quotidienne.

 

  • 1992

Durant l'été va naître le 1er atelier de broderie. Trois filles apprennent à broder sur du godon tissé à Tindrimé. Les tissus sont fait à partir de petites bandes cousues les unes aux autres. Elles s'inspirent de scènes de la vie quotidienne (cycle du mil, enfants, animaux, arbres...).

En même temps, de jeunes mamans qui connaissent la vannerie se rassemblent. Elles commencent une production d'objets pour financer la scolarité de leurs enfants mais aussi les dépenses de santé et de nourriture.

 

  • Décembre 1999

Après une année catastrophique pour les récoltes, l'ASSOCIATION ARTOK-PARIS va être créée afin de les aider à vendre leurs produits en France.

 

  • Aujourd'hui

- A Tokombéré, elles sont une  cinquantaine de femmes à travailler dans un groupe d'intérêt communautaire qu'elles gèrent elles-mêmes.

 

- A Paris, un petit nombre de bénévoles se charge de l'acheminement, la gestion et la vente de leur production.